Plancher des vaches ! Le retour

© E. List / AAA
© E. List / AAA
A-  |  A+
A vous les joies de la basse-cour, les chèvres qui béguètent, les chiens qui jappent, les dindons qui glougloutent, les vaches qui meuglent, les poules qui caquettent et les coqs qui coqueriquent (en alsacien bien entendu).

Faites votre marché à même la ferme, sur le plancher des vaches. Les agriculteurs de la région se sont fédérés via le réseau national « Bienvenue à la ferme » pour vous accueillir dans leurs exploitations et partager avec vous un moment de convivialité. Ils vous font découvrir leur métier et leurs récoltes dont la production respecte la saisonnalité, l’environnement et le bien-être animal. Ce sont là quelques termes de la charte qui les réunit au sein de la fédération. Leur agriculture se proclame durable, responsable, de proximité, enracinée dans le terroir alsacien.

Des manifestations telles que « Produits du terroir » ou les portes ouvertes « 100 % produits de la ferme » permettent un autre regard sur les atouts champêtres de la région. Ainsi que des contacts pour de futures visites chez les agriculteurs.

  • Les Vergers d’Arlette produisent pommes, quetsches, mirabelles, cerises, framboises, rhubarbe, vinaigre de pommes, eaux-de-vie, liqueurs, confitures, fruits et plantes séchés… Chez Arlette, les fruits ne risquent pas d’être perdus ! (Voellerdingen)
  • Changement de registre à la ferme Goettelmann. Dindes, poulets, canards, chapons… N’oubliez pas de venir avec les enfants. Les produits transformés à partir des élevages consistent en charcuteries, produits fumés et séchés, terrines et spécialités pour grillades. Il n’est peut-être pas nécessaire de commenter le processus aux petits. (Meistratzheim)
  • On reste au ras du sol et des pâquerettes avec la ferme Champichoux de Martin Schwaederle. Ici, la spécialité c’est la pleurote et le lentin de chêne. Cékoiça ? Le lentin de chêne dit également « shiitake » (japonais cette fois, pas alsacien) est un délice poussant en Extrême-Orient sur un arbre majestueux à très petites feuilles, le « shii », son hôte historique. Son parfum doux et ses propriétés nutritives remarquables lui valent d’être un ingrédient récurrent de la gastronomie japonaise, chinoise ou coréenne. (Geispolsheim)
  • Bienvenue au rayon laitages de la ferme Saint-Ulrich. Yaourts, flans, fromages blancs, beurre, crème dessert… Inutile de chercher du côté des « tailles fines » et autres « silhouettes light » garanties par le zéro-pour-cent de matière grasse. Pour la ligne, vous demanderez des plans randos à la famille Messer qui saura vous coacher. (Durningen)

Voici un avant-goût de ce que l’on peut voir, goûter et partager de la ruralité alsacienne placée sous le signe de la petite fleur, emblème du groupement « Bienvenue à la ferme ».